La séance

 

L'anamnèse

Durant laquelle l’'ostéopathe fait préciser au patient le motif de sa consultation, les circonstances de survenue de ses douleurs, leur contexte, ses pratiques sportives, ses attitudes professionnelles... ainsi que ses antécédents traumatiques, médicaux et chirurgicaux.

Il s’'agit d’'un temps fondamental dans la recherche des facteurs à l’'origine des troubles du patient.

C'’est à ce moment que pourront être examinés d'’éventuels examens complémentaires apportés par le patient (radios, IRM, échographies...).


Les tests médicaux

Il s’'agit de tests (orthopédiques, neurologiques…) visant, d'’après la symptomatologie précisée lors de l'’anamnèse, à porter un diagnostic d’'exclusion. L’ostéopathe est capable de poser un diagnostic médical sans prescription de la part d’un médecin.

Au cas où la pathologie diagnostiquée ne relèverait pas du champ d'’application de l’'ostéopathie, le patient sera orienté vers le praticien compétent.

Les tests médicaux.ai-page-001.jpg

Les tests ostéopathiques

Lorsque l’'origine fonctionnelle du trouble est avérée, l’'ostéopathe procède, par l’'observation et la palpation, à un examen complet du patient:

  • Examen de la posture
  • Examen de la mobilité des structures douloureuses ainsi que de celles pouvant être en rapport avec les symptômes
  • Recherche de tensions générales en rapport avec les structures profondes

A l’'issue de ces tests, l’'ostéopathe pose un diagnostic ostéopathique spécifique.


Le traitement

Ce n’'est qu'’à l’'issue de ces différentes étapes que l’'ostéopathe décidera quelles structures traiter, afin de corriger les déséquilibres causant la symptomatologie du patient.

Il dispose pour cela de différents types de techniques:

  • Les techniques structurelles, comprenant les techniques de manipulation (ou thrust) ainsi que les techniques myotensives. Ces techniques visent à restaurer la mobilité des articulations du système musculo-squelettique.
  • Les techniques viscérales, utilisées lors de troubles fonctionnels d'’organes ou de viscères.
  • Les techniques crânio-sacrées, visant, à l’'aide d’'une palpation très fine, à restaurer la micro-mobilité des pièces osseuses crâniennes et l'’intégrité de l’'ensemble fonctionnel crâne-sacrum.
  • Les techniques fasciales

Il sera prodigué des conseils afin de conserver le plus longtemps possible les bénéfices du traitement et d'’éviter les récidives.


             Accueil               News            L'Ostéopathie           Déroulement d'une séance          Infos pratiques