Insolite ? Travailler le triceps pour éviter le diabète

Travailler le triceps pour éviter le diabète : une découverte majeure de chercheurs strasbourgeois

Lever le coude, qui l'eût cru, peut vous protéger contre le diabète. Les chercheurs du Centre européen d'étude du diabète de Strasbourg viennent de mettre à jour cette découverte. Décryptage de cette première mondiale.

 

Les muscles du triceps, ces muscles situés à l'arrière du bras, sont bons pour le pancréas. Ils protègent cet organe contre le diabète. Cette découverte importante est saluée ce mois-ci dans Nature, une revue scientifique, mondialement reconnue. A l'origine de cette révélation, l'équipe de chercheurs du Centre Européen d'Etude du Diabète, en collaboration avec le Center of Inflammation and Metabolism du Danemark et le Centre Médical Universitaire de Genève

triceps.jpg

Que nous apprend cette découverte?

On savait depuis une dizaine d'années, grâce à des chercheurs danois, que, lors d’un effort physique, les muscles communiquent avec le pancréas, l'organe défectueux chez un diabétique. On parle de communication croisée entre le muscle squelettique et le pancréas.

Cette nouvelle découverte nous renseigne sur plusieurs choses:

  • chaque muscle squelettique du corps humain possède une signature génétique propre

  • chaque muscle produit des hormones différentes...dans le cas du triceps, on les appelle les myokines

  • ces myokines sont surexprimés dans les triceps et elles ont un effet direct et bénéfique sur le pancréas et son fonctionnement

Ce bénéfice sur le pancréas est intéressant dans la lutte contre le diabète. Cette maladie survient précisément en raison d’une insuffisance ou d'une mauvaise utilisation de l’insuline, hormone produite par les cellules bêta du pancréas. Probablement l’organe endocrinien le plus complexe du corps humain, le pancréas est régulé par un réseau de communication entre le tissu adipeux (masse grasse), le foie, le cerveau, les muscles squelettiques, les os et le pancréas. 


Qu'est-ce que cela change pour les patients ?

Le triceps est un muscle de résistance, ce qui signifie qu'il consomme majoritairement du glucose (contrairement aux muscles d'endurance qui, eux, consomment principalement du gras pour leur fonctionnement). Avec cette découverte, on comprend que pour protéger au mieux son pancréas (et éviter qu'il ne dysfonctionne, engendrant un possible diabète), il faut solliciter ses triceps.

Conséquences: si les médecins préconisent l'activité sportive pour les populations à risques, ce résultat scientifique permet d'affiner les sports à privilégier pour renforcer la protection de son pancréas. Mieux vaut désormais préférer les sports de résistance aux sports d’endurance.

C'est quoi la différence ? Le sport d'endurance est une activité d'intensité moyenne sur une durée relativement longue ( 30, 40 minutes, voire une heure) sans interruption. Exemple: marche rapide, vélo, jogging, natation. Le sport de résistance est une activité de courte durée et intense, comme le cardio ou le fractionné. Pour stimuler au mieux son triceps, les haltères ou les pompes sont des activités à privilégier. On peut pratiquer ce type d'exercice dans la vie de tous les jours, en passant l'aspirateur ou en jardinant. 

Cette découverte peut-elle servir d'autres pathologies ?

Elle pourrait également s'avérer significative pour explorer de nouvelles voies thérapeutiques dans le cas de cancer du sein, d’ostéoporose, de démence, de dépression, de maladies cardio-vasculaires ou encore d’autres maladies métaboliques.

 

Source : Franceinfo


Retourner en haut de la page ↑                                                              Accueil  


Sommaire :